Présidentielles..

Le fait qu’une majorité écrasante de citoyens, de journalistes et de politiciens n’aient d’yeux que pour les élections présidentielles est intriguant.

A quoi bon mettre autant d’énergie pour élire un nouveau concierge pour le Palais de Carthage ? D’autant plus que juste avant, auront lieu les élections législatives qui seront certainement, surtout avec le contexte actuel, décisives pour l’Histoire du pays.

Si dans l’imaginaire collectif persiste encore l’image d’un Président de la République super-puissant qui détient tous les pouvoirs à l’image de Ben Ali et d’une assemblée de façade, la réalité d’aujourd’hui en est schématiquement à l’antipode.

Ce qui est encore plus grave, ce sont tous ces politiciens dont l’attention est accaparée par les présidentielles, qui paradent de plateau en plateau et formulent un tas de promesses que leur candidat n’aura certainement pas les prérogatives de réaliser.

En deux mots, le parti politique qui aura la majorité au Parlement prendra en mains les rênes du pays, tout le reste n’est que littérature.